Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le CERPi est un groupe sérieux

sciences_erreursOui, c'est évident et il n'y a aucune discussion sur ce point.

Cependant, certains pourraient toujours dire qu'il est facile de s'autoproclamer "sérieux" et que cela ne répond donc pas forcément à la réalité.  Plus d'un s'est déjà livré à ce genre de petites allusions nauséabondes et malintentionnées.  Seulement voilà, le CERPI est présent et actif en Belgique depuis près de quarante ans, puisqu'il a vu le jour en 1979 (à cette époque, il s'appelait encore le GESO, mais c'est de la vieille histoire!)  Vu les origines modestes du CERPI, clairement avouées dans notre historique, il serait fallacieux de prétendre qu'à l'époque l'organisme créé, sous l'impulsion de la jeunesse, par deux camarades de classe - certes très enthousiastes mais aussi dépourvus de compétences - aurait réellement été sérieux !

Cependant, la notoriété et la connaissance ne s'acquièrent pas en deux jours.  Nous avons tous bûché comme des damnés pour arriver là où nous en sommes maintenant et cela, personne ne pourra nous l'enlever.  C'est réellement à force de volonté et de courage que le groupement s'est monté petit à petit.  Ce n'est pas pour rien que des sommités de l'étude en matière d'inexpliqué se sont joints à nous au fil des ans : ils se sont bien rendus compte à qui ils avaient à faire et qu'après les inévitables erreurs de débutants, le cercle s'orientait clairement vers un travail sérieux qui allait faire l'unanimité - et même des jaloux.

De nos jours, malgré une convivialité que nous entendons maintenir contre vents et marées et un sens de l'humour indéracinable (Il ne faut pas confondre entre "être sérieux" et "se prendre au sérieux" ou encore "se croire sorti de la cuisse de Jupiter"!) il est devenu totalement impossible à notre organisme de se permettre des dérives propres aux illuminés de tous poils qui hantent hélas le Net.  De toute évidence, avec le staff qui est désormais le nôtre, nous nous devons de répondre aux attentes des scientifiques de renom qui figurent dans nos rangs et qui auraient tôt fait de les déserter si nous ne menions pas notre barque comme il se doit.

Car quoi que certanes mauvaises langues aient pu dire, au terme de conclusions hâtives et par pure méchanceté stupide, le CERPI dispose effectivement bel et bien de correspondants aux quatre coins du monde, certains figurant parmi les grosses pointures de la recherche en matière de paranormal, de surnaturel ou de l'ufologie.  Il est parfaitement exact que le CERPI dispose même de certains savants qui agissent en marge, sans s'impliquer et dans l'anonymat.  Le fait que nous soyons obligés de maintenir leur anonymat ne change rien à cette réalité.

Enfin, certains feraient mieux de consulter le dictionnaire au mot "hypothèses" plûtot que de se lancer dans des critiques aussi acerbes qu'idiotes, ils comprendraient alors (enfin) mieux quels sont nos propos.  Il est particulièrement dangereux d'émettre des affirmations, surtout si l'on ne peut pas les appuyer de démonstrations rigoureuses.  Par contre, toutes les hypothèses sont permises, mais se doivent d'être étudiées avec rigueur.

Le scepticisme ne fait pas partie de nos adversaires déclarés.  C'est purement logique puisque, par essence, le CERPI est sceptique.  La différence réside simplement dans l'ouverture d'esprit - laquelle ne doit pas laisser place aux courants d'air ! - mais permettre d'avancer dans les études, plutôt que de tout nier en bloc, très bêtement.

C'est un fait établi depuis des siècles, voire des millénaires, que même la science se trompe parfois.  Que l'on nous en laisse donc aussi le droit !