Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Travaux informatiques : le point

Vous le savez si vous êtes un lecteur assidu des pages du CERPI, parce que nous l'avions clairement annoncé dans nos pages et même en page d'accueil, le CERPI a fait réaliser ce jeudi 08/02/18 d'importants travaux de rénovation, upgrading, etc. qui laissaient supposer la possibilité de perturbations plus ou moins importantes.  Finalement, les choses se sont passées bien mieux que prévu et n'ont entraîné aucune indisponibilité du site ni aucune coupure importante dans nos communications (un pallier reste toutefois encore à surveiller dans ce bel ensemble mais son importance semble très limitée).  Rarement des travaux de cette importance auront causé si peu de soucis...

Sauf que...

Sauf que la loi de Murphy voulait apparemment absolument placer son petit mot... Ainsi, au moment même où "tout se passait bien", le site a néanmoins connu une interruption de disponibilité d'environ 1 heure mais sans le moindre rapport avec nos travaux.  En fait, la perturbation provenait du serveur distant, lequel réalisait lui aussi et simultanément donc, des travaux de maintenance.

Par conséquent, comme le veut notre honnêteté légendaire, les abonnements à la zone privée seront tous prolongés automatiquement à raison de 24 heures.  Ce qui est juste est juste !

Le dernier pallier de possibilités de perturbations ne devrait pas concerner l'affichage du site, ni les réactualisations de pages ni non plus la messagerie mais bien le secteur téléphonique.  Nous ne pouvons toutefois pas prévoir exactement quand se produiront les perturbations en question, ni même si elles se remarqueront.  Il faut seulement savoir qu'un "switch" refuse de se mettre en place parce que le système, conformément à sa configuration précédente, "se défend", se sauvegarde et s'auto-réplique.  Le processus avait été prévu afin de faire face aux diverses possibilités de piratage et, apparemment, il est particulièrement efficace !

Nous étudions actuellement les possibilités de contourner l'obstacle et, dans l'immédiat, tout fonctionne, ce qui - de manière assez insolite - n'est pas "vraiment" normal.  Situation très paradoxale.  D'une certaine manière, tout aussi paradoxale, on pourrait conclure en disant : si une panne survient, cela ne sera pas normal.  Mais lorsque tout sera anormalement réparé, cela refonctionnera - ou pas -peut-être d'ailleurs sans interruption entre les deux situations.  Un casse-tête !