Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Démonologie - intro

exorcist10De nos jours, étudier la démonologie peut paraître complètement déphasé. N'est-ce pas là l'affaire des théologiens, des curés ou des fanatiques religieux plus ou moins marginaux?  Car enfin, il est clair que le christianisme est en régression, il suffit de constater le déclin des sacrements tels que le baptême, le mariage, les communions, les funérailles, la fréquentation des cours de religion dans nos écoles, etc. pour se rendre compte que l'Église n'a plus grand chose à dire et qu'il est mal venu, au XXIème siècle, de nous parler du diable ou de démons.  L'exorcisme est un rituel ancien qui n'a plus sa place au domaine de la raison, des progrès médicaux et de l'analyse psychiatrique.  On ne nous fait plus peur en évoquant l'existence personnifiée d'un soi-disant diable cornu, représentant le mal par excellence ou en faisant allusion à l'enfer, ses flammes et ses mille tourments!  Tout cela, c'est de l'histoire ancienne, le monde a évolué, Dieu merci!  D'ailleurs, un certain Code da Vinci n'a t'il pas aussi largement contribué à enfoncer le clou dans un Jésus-Christ dont on en arrive même à contester l'historicité?

Hé bien... détrompez-vous!  L'exorcisme est loin d'être un rituel obsolète, il est encore bel et bien pratiqué de nos jours.  Le Vatican forme et désigne encore des prêtres dont l'une des taches principales consiste toujours à libérer leurs patients d'influences attribuées à des interventions démoniaques.  En Italie, leur nombre pourtant sans cesse croissant suffit à peine à faire face à la demande et il ne s'agit pas du seul pays concerné, loin s'en faut, sauf que dans certaines régions du globe, la publicité que l'on peut faire autour de ce genre d'interventions est muselée par un strict respect de l'anonymat.  Le développement des sectes sataniques est plus qu'inquiétant, même s'il n'y a que rarement un rapport de cause à effet entre leurs influences et les cas de possessions démoniaques.  Même si les résultats réels des rituels sataniques sont scientifiquement contestables, on ne peut nier qu'ils provoquent des courants potentiellement néfastes.

La science est bien impuissante à expliquer de nombreuses facettes du domaine de la démonologie.  Paradoxalement, si de nombreux prêtres exorcistes reconnaissent que bon nombre de leurs protégés ne sont pas réellement possédés, on ne compte plus les personnes cartésiennes et même les scientifiques qui ont recours à leurs services.  On ne compte plus non plus les cas dans lesquels une partie trouve une explication relativement satisfaisante à la lumière de la science et où l'autre partie tend à prouver inconditionnellement le caractère surnaturel de la manifestation.  C'est à croire que plus le monde trouve de superbes explications à ce qui était jadis mystérieux et plus l'existence même de ce que l'on nie devient évidente.

Nous avons besoin de vous !

Faites un don libre, même minime, au CERPI, afin de favoriser la recherche parapsychologique et ufologique.  
Cordial merci !

Malheureusement, comme dans bien des cas, il existe aussi un abominable méli-mélo dans le domaine. Des illuminés, des pseudo chercheurs, gourous, et autres bidouilleurs de l'étrange sèment une remarquable confusion dans un domaine déjà ardu à souhait : on trouve le 666 partout et on le met à toutes les sauces, on voit l'image du diable dans la fumée des tours du WTC, on mystifie des auditoires à grands coups de numérologie à bon marché, d'autres profanent des tombes, se livrent à des sacrifices, pratiquent les messes noires ou recherchent de vieux grimoires... les gens mélangent tout, voient le diable partout (tout en prétendant qu'il n'existe pas) où il ne se trouve pas, ne le reconnaissent pas lorsqu'il se manifeste, se lancent dans de savantes explications complètement erronées, restent stupéfaits devant des faits parfaitement explicables...

Il était temps de remettre de l'ordre dans tout cet imbroglio et nous estimons en toute sincérité que le CERPI est probablement le groupement le mieux placé pour présenter le sujet.  En effet, plusieurs éléments de notre staff ont personnellement été confrontés à des manifestations clairement démoniaques.  Certains ont même fait la traumatisante expérience d'une (ou de plusieurs)" rencontres du troisième type", à des degrés divers.  D'autres n'ont connu que des phénomènes très désagréables, que l'on mettrait volontiers sur le compte de démons, mais qui ont le mérite de permettre de distinguer les véritables diableries des manifestations qui y ressemblent... Là encore, la science nous propose de remarquables explications via la paralysie du sommeil, autant de cas très facilement démontables qui prouvent que la soi-disant toute puissante science a encore beaucoup à apprendre.

Dans ce dossier plutôt imposant, parfois pointu et difficile, souvent très étonnant, nous avons voulu répondre à de nombreuses questions essentielles: le diable est-il un esprit ou seulement une "vue de l'esprit", est-il une allégorie ou une réalité, est-ce seulement une entité intangible et donc encore hypothétique ou au contraire une manifestation personnifiée?  Certains films à sensation tels que "L'Exorciste" sont-ils seulement le reflet de l'imagination hollywoodienne, prodigue en effets spéciaux ou bien reposent-ils sur un fond de vérité et dans l'affirmative quelle serait-elle?  Quelle place tiennent actuellement les démons, quelle serait leur apparence pour autant qu'ils existent?  Que sont les incubes et les succubes?  Les humains peuvent-ils avoir des relations sexuelles avec des esprits démoniaques?  Comment se déroule un exorcisme?  Quelles qualités doivent posséder les prêtres qui se livrent à ces rituels?  Quels sont les dangers de l'exorcisme?  Comment attire t'on les démons? (Quelles sont les portes ouvertes aux démons?)  Les questions abondent dans cette rubrique que le CERPI analyse en profondeur: sur quels témoignages nous basons-nous?  Quelles sont les affaires qui ont été traitées par le CERPI?  Quelle est la place de la psychiatrie dans toute cette affaire?  Comment se protéger des démons? Etc.  Un "Etc." qui représente énormément de choses!)

Attention!  Il fallait s'en douter avec un tel sujet mais, bien que cela ne soit pas notre but, il est évident que certains articles ou témoignages, que certains sujets ou illustrations de ce dossier peuvent toucher les personnes sensibles.  Attention aussi que certaines illustrations peuvent parfois être en rapport avec la sexualité (et pas forcément sous ses meilleures formes!).  Les parents feraient éventuellement bien de consulter lesdites pages avant de laisser leurs enfants les consulter.  Cela dit, fidèles à nos principes, ces pages restent, en principe, accessibles à tout public.  L'avertissement en question ne tient que si vous considérez un niveau de sécurité maximum et que, par exemple, les images proposées quotidiennement dans un journal télévisé ne sont pas correctes dans votre entendement.