Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le point sur la Divulgation

Pour ceux qui l'ignoreraient encore, la "Grande Divulgtion" serait en marche, voire déjà faite !  Par "Grande Divulgation", il faut entendre l'annonce au monde entier que les extraterrestres existent, que le phénomène OVNI est réel, que les ET sont déjà parmi nous, etc. ce qui implique d'ailleurs que nos gouvernements ou du moins le gouvernement de grandes puissances dont les USA (et peut-être surtout les USA) soient parfaitement au courant depuis "un certain temps" - voire très longtemps. 
Nous, on veut bien. 
Nous ne sommes pas hostiles à la divulgation en question (si les extraterrestres sont pacifistes, pourquoi pas ?  Ils devraient pouvoir nous apporter une somme très considérable de connaissances scientifiques, de possibilités technologiques, des moyens que nous n'arrivons même pas à concevoir.  Mais cela pourrait aussi provoquer le chaos sur Terre avec l'effondrement des religions et des lobbies, une grande vague d'indignation envers les gouvernements et les médias pour nous avoir menti honteusement et pendant si longtemps - vous pensez : 70 ans en 2017 !  Et si on est capable de mentir à ce point, comment savoir si l'on nous dirait toute la vérité ? 
Par ailleurs, à en croire certaines sources, nos visiteurs ne se composeraient pas d'une seule "race" d'E.T ou ethnie, enfin bref ! mais de plusieurs (beaucoup ?) pas forcément bienveillantes. 
Dans ce cas, le divulgation pourrait prendre une autre tournure et se nuancer en tenant compte de rivalités extraterrestres internes, de conflits d'intérêts, d'intentions antagonistes et donc, en finale, d'un danger pour l'humanité !  Re-bref : les choses ne sont pas si simples et il n'est pas évident de se positionner par rapport à cette divulgation.  En fait, si le positif l'emporte, il est clair qu'elle aurait tout intérêt à se faire.  Dans le cas contraire... peut-être aussi, mais dans ce cas ce serait dans le cadre d'une défense du genre humain contre des "envahisseurs" ) 
Mais nous allons aussi essayer d'y voir plus clair sur base des éléments dont nous disposons jusqu'ici.

Les projets Disclosure n'ont pas manqué dans l'histoire de l'ufologie, ni les déclarations fracassantes de personnages célèbres (Edgar Mitchell, astronaute) ou politiques (Paul Hellyer) pour ne citer que ces exemples.  Mais force est de constater que cela n'a pas bouleversé la face du monde.  Il en existe d'autres qui se sont soldées par des réalisations très onéreuses, ayant surtout profité pécunièrement à leur instigateur, s'étant métamorphosé en une sorte de "gourou".  Mais la divulgation que l'on nous promet maintenant pourrait être très différente. 
Nous on veut bien !  Pour les mêmes raisons qu'exposées précédemment.
Mais on a toujours besoin d'y voir plus clair...
Vous aussi, sans doute.

Cette fois, le point de départ de la divulgation serait le fait d'un certain Tom DeLonge.  Il s'agit d'un musicen ancien rocker-punk, chanteur et guitariste du groupe Blink-182, lequel a eu beaucoup de succès aux Etats-Unis (on parle de 25 millions de disques vendus, pas mal !)  Pour nous, les goûts et les couleurs ça se discute.  Pour notre part, nous avons beaucoup de mal à seulement considérer cela comme de la musique mais là n'est pas l'objet de la question.

En guise de préambule, nous allons voir les paroles de "Aliens exist" :

Hey mom, there's something in the backroom
Hope it's not the creatures from above
You used to read me stories
As if my dreams were boring
We all know conspiracies are dumb
What if people knew that these were real
I'd leave my closet door open all night
I know the CIA would say
What you hear is all hearsay
I wish someone would tell me what was right
Up all night long
And there's something very wrong
And I know it must be late
Been gone since yesterday
I'm not like you guys
I'm not like you
I am still a skeptic, yes, you know me
Been best friends and will be till we die
I got an injection
Of fear from the abduction
My best friend thinks I'm just telling lies
Alright
Up all night long
And there's something very wrong
And I…

Hey maman, il y a quelque chose dans l'arrière-boutique

J'espère que ce ne sont pas les créatures d'en haut

Tu me lisais des histoires Comme si mes rêves étaient ennuyeux

Nous savons tous que les conspirations sont bêtes

Et si les gens savaient que ceux-ci étaient réels

Je laisserais la porte de mon placard ouverte toute la nuit

Je sais que la CIA dirait

Ce que vous entendez est tout ouï-dire

J'aimerais que quelqu'un me dise ce qui était juste Up toute la nuit

Et il y a quelque chose de très mauvais

Et je sais que ça doit être en retard

Été disparu depuis hier

Je ne suis pas comme vous les gars

je ne suis pas comme toi

Je suis toujours un sceptique,

oui, tu me connais

Été meilleurs amis et sera jusqu'à ce que nous mourrons

J'ai une injection De la peur de l'enlèvement

Mon meilleur ami pense que je ne fais que dire des mensonges

Bien Up toute la nuit

Et il y a quelque chose de très mauvais

Et moi…

Cela peut paraître une façon surprenante d'entreprendre la question en matière de divulgation, teintée de conspirationnisme, mais il faut bien avouer que Delonge n'est pas n'importe qui.  Soyons objectifs : d'accord, il aurait été expulsé de son groupe, mais une autre version prétend qu'il l'aurait quitté afin de s'occuper pleinement de l'ufologie, un sujet qui le passionne depuis de nombreuses années. 
Cela permet au moins d'assurer une certaine transition qui fait moins "coq à l'âne". 
En outre, à en juger par la foule de ses spectateurs et le nombre de ses followers, on peut à tout le moins parler de popularité.  DeLonge a, en tous cas, certainement eu des contacts (il les a d'ailleurs toujours !) avec des personnages haut placés du gouvernement, de l'industrie aéronautique ou de l'Armée de l'air entre autres, en passant d'ailleurs par d'anciens espions ou membres des services de renseignements et même la Présidence. 
Voilà qui semble modifier sérieusement la donne et lui conférer une certaine importance (influence) sinon une influence (importance) certaine. 
Qui plus est, Tom DeLonge a dernièrement été sacré "chercheur UFO de l'année" par le Congrès des OVNIS et certaines choses intéressantes à son propos auraient été révélées par Wikileaks. Il est très facile de se documenter sur le sujet pour constater que tout cela n'est pas de la blague, c'est avéré. 
OK.  On tend donc l'oreille !

On tend l'oreille mais il devient rapidement plus difficile de savoir si la suite provient d'une initiative du chanteur ou d'un pilotage du gouvernement américain et, dans un cas comme dans l'autre, quel est le but réel de l'initiative en question.  Mais avant d'aller plus loin, il convient précisément d'en parler de cette initiative et celle-ci prend forme sous les traits de la "To The Stars Academy" - remarquez le jeu de mots basé sur "stars" qui signifie à la fois "vedettes" et "étoiles".  Mh !  Le nom complet de ce "machin" est en fait "To The Stars Academy of Arts and Science", une société complexe dont vous pourrez prendre connaissance du site Web en cliquant sur le lien suivant : https://tothestars.media/collections/to-the-stars-academy-of-arts-and-science laquelle devait être à la base d'une révélation fracassante dès les alentours du mois de mai 2017.

En visionnant le site Web en question, plusieurs points nous ont immédiatement choqués.  Tout d'abord l'appel à investissements, l'appellation "entreprise", et le terme "divertissement".  Difficile, sur ces bases-là, de ne pas voir une entreprise commerciale nantie d'un mélange étonnant ne nous disant rien de bon.  Il est évident que, pour lancer une société, il faille des fonds.  Il est vrai que si l'on veut contribuer au développement de laboratoires de recherches pluridisciplinaires, il faut aussi de l'argent.  Chacun sait que l'argent est le nerf de la guerre.  Toutefois, appeler aux investissements afin de travailler ultérieurement à des études et recherches en vue de procéder à une divulgation par la suite, pour nous cela ne rime pas vraiment avec une divulgation qui aurait déjà eu lieu, ni à une divulgation à court terme.  Or celle-ci était pourtant annoncée pour "dans les 60 jours" à partir du 10 mars 2017.  Il y aurait donc "comme qui dirait" eu un certain retard.  Mais cela peut arriver, bien sûr !  Sauf qu'en fait, ça n'y est toujours pas...
Et puis, que vient donc faire le divertissement là-dedans ?

Pour nous - mais nous pouvons évidemment nous tromper - tout ceci nous fait craindre qu'il s'agisse surtout d'une arnaque, un plan commercial surtout destiné à engranger des bénéfices (y compris par la vente de t-shirts, de CD de musique rock-punk, de livres et même de films hollywoodiens), l'ufologie n'étant - au mieux - qu'un prétexte.  Au pire, il pourrait même s'agir, pour le gouvernement, d'une manoeuvre assez subtile afin de piloter (utiliser) Tom DeLonge en l'arnaquant lui-même et de se débarrasser de l'ufologie en lui jetant de la poudre aux yeux, en dissuadant toute levée de fonds éventuelle ultérieure, en postposant encore ce qu'après tout il s'évertue à nier en bloc et avec la plus grande fermeté depuis 70 ans pour des raisons très claires.

De notre côté, nous manifestions donc tout autre chose que la jubilation euphorique parfois rencontrée et croyions bon de mettre en garde les intéressés contre une dérive possible qui nuirait une fois de plus à l'ufologie, alors que cette dernière a hélas déjà trop fait l'expérience malheureuse de déconvenues de la même espèce.

Mais, de la même manière que l'on n'achète pas un chat dans un sac, il nous fallait en savoir plus.  D'autant que l'affaire commence sérieusement à prendre de l'importance.  Le CERPI allait se mettre tout doucement en marche et l'une de nos correspondantes a, sans le savoir, ouvert la danse avec son article sur l'énigmatique race des cagots.  Ce n'était qu'une petite introduction, en marge de la question profonde, une sorte de préface, bienvenue cependant.  Le 4 novembre 2017, fallait-il comprendre l'article concernant l'autopsie de l'alien de Roswell comme une réplique cinglante aux tentatives de TTSA ?  Peut-être pas.  En tous cas, l'une des oeuvres de TTSA allait sortir ses griffes avec la voix de Luis Elizondo lorsque ce dernier a procédé à sa fameuse déclaration prétendant confirmer la présence ET sur Terre, l'authenticité de Roswell et le fait que l'on y aurait découvert des corps.  Une déclaration à laquelle nous avons toutefois cru bon d'apporter un bémol, tout ne semblant pas si rose !

Les choses vont dès lors se compliquer - à condition de considérer que c'était simple jusqu'ici.  En effet, la déclaration de Luis Elizondo, un ex-haut placé du Pentagone et du gouvernement américain vallait effectivement son pesant d'or, mais quel poids avait-elle dans le giron de cette terrrrrrrrible entreprise si performante de TTSA ?  Car d'une part cette déclaration n'a obtenu aucun impact médiatique officiel et à ce propos nos détracteurs nous rétorqueront à juste titre que c'était prévisible parce que les médias constituent l'outil principal de l'embargo sur la vérité, un point que n'auraient donc pas dû oublier non plus les acteurs de TTSA s'ils avaient été animés d'une bonne politique de communication.  Pourquoi ce flop, donc ?  D'abord, pour la raison que nous venons de citer et que nous avons mise en évidence en montant déjà au créneau dans une intervention de notre part auprès de RTL-TVI (RTL-infos).  Cela n'a strictement rien donné, aucune réponse de leur part, même pas cette politesse pourtant élémentaire : le silence absolu !  Révélateur !  Ensuite pour un point bien plus navrant encore : la déclaration n'était pas assortie du moindre plus petit élément de preuve !

A mon tour de vous faire une déclaration fracassante (enfin... euh.. Bon !) : j'ai douze orteils à chaque pied !  Vous ne me croyez pas ?  Comme c'est curieux !  Sans doute est-ce parce que vous n'avez jamais vu mes pieds !  Mais de toute façon, vous avez raison car je n'en ai que cinq, comme à peu près tout le monde (si, si !  Il y a des exceptions, et non des moindres !  Nous en avons parlé récemment.  Mais ce n'est pas le cas ici.)  Si j'avais vraiment voulu vous persuader, il aurait au moins fallu que je vous montre une photo, ou une radio, enfin bref : un élément quelconque qui serait venu appuyer ma déclaration (fausse, rappelons-le !)   Les médias n'avaient donc même pas besoin d'occulter quoi que ce soit : la déclaration elle-même était mal foutue !  Elle n'avait - dès le départ - aucune chance d'être prise au sérieux, pas même en raison du statut de son auteur.  Grave faute en matière de communication, rappelons-le ! 

Mais il n'y a pas eu que cela.  De la part de TTSA on retiendra uniquement l'épisode du Nimitz, qui ne retraçait rien de nouveau (étrange façon de communiquer des nouveautés sur base de remakes !), n'apprenait strictement rien aux ufologues et puis, quand même, une lettre ouverte du MUFON aux représentants du Congrès amériain.  Voilà une idée qu'elle est bonne !  Très bien donc et sans doute s'agit-il là du style de réactions que TTSA est supposée pouvoir entraîner.  Provoquer des moyens de pression est une excellente idée, que nous avons d'ailleurs exploitée nous-mêmes (sur le mode mineur, pour l'instant) avec l'un de nos épisodes "J'accuse" - à propos de Plastic Bertrand !  Tant que l'on est chez les chanteurs... Mais inutile de vous dire que l'Armée de l'Air belge ne nous a pas répondu, l'OTAN non plus d'ailleurs.  Hé bien figurez-vous que, pour l'instant en tous cas, la lettre ouverte n'a pas davantage reçu de réponse.  Encore un coup dans l'eau ou du moins s'annonce-t-il comme tel.

Pourtant, nous l'avons dit, il nous fallait en savoir plus et creuser la question d'autant que l'on ne cessait de nous répéter que TTSA était du sérieux.  Il y avait par exemple cet article : "La sérieuse tentative de Tom DeLonge pour la divulgation OVNI/ET par Ed Komarek". 
Nous on veut bien... Je crois l'avoir déjà dit.

Alors, le CERPI a commandité certains de ses enquêteurs afin d'investiguer sur TTSA et les résultats furent très révélateurs.  Nous vous proposons de consulter ici les résultats de l'enquête - un excellent travail - d'un élément de l'île de la Réunion, dans l'océan indien.  Ils n'émanent pas d'un imbécile, mais bien d'un ingénieur, ceci dit pour ceux qui s'imagineraient que notre organisme serait constitué de ploucs regroupés autour de la Grand Place de Bruxelles, face à un paquet de frites...

Il s'agit de constatations affligeantes qui prouvent que TTSA s'articule à tout le moins en grande partie sur un bidouillage financier dont les bénéfices arrivent finalement sur une société de location de stands de hot-dogs !  Ah !  Super !  Voilà qui ne manque pas de piment... ou de moutarde, c'est comme vous voulez !

Alors nous on veut toujours bien... mais tout de même !

Il reste à penser qu'autour de TTSA graviteraient des groupements secrets (ce qui s'avère très possible, mais également conspirationniste à souhait), un terrible emboîtement de sociétés qui se développeront encore par la suite pour constituer un fantastique complexe voué à la divulgation (ou à un commerce encore plus tentaculaire et rentable), une entreprise effectivement pilotée par le gouvernement américain (surtout pour les amateurs de hot-dogs !) et son alter ego du Nouvel Orde Mondial (et ses inévitables compagnons  les Illuminatis, ne les oublions pas !) qui ne travailleront désormais plus à une divulgation imminente (et déjà en retard) mais plutôt à une révélation progressive, au terme d'un conditionnement de la population afin de permettre la transition en douceur.  En effet, le monde n'est pas prêt au grand boulersement.  C'est vrai !  Il a besoin de connaissances et de sagesse (sur ce dernier point, cela ne semble pas pour demain !)  Afin de l'y éduquer, on lui proposera donc des thrillers de fiction tels que Sekret Machines.  Les lecteurs se délasseront donc dans leurs t-shirts "TTSA" ou "Tom DeLonge" en écoutant "Aliens exist à partir de CD ou en concerts, ils regarderont des films tout en dégustant un hot-dog !

Nous on  veut bien.  Sauf qu'on ne voit pas les choses de la même manière.  A en croire certains lecteurs avisés de Tom DeLonge, quant à l'un de ses livres, nous ne devons pas être les seuls.  Lisez plutôt cette critique :

51AMSsqU2QL._SX329_BO1,204,203,200_"Mon problème avec ce livre provient d'avoir passé tant d'années à faire des recherches sur les livres sur les ovnis, à enquêter sur les rapports d'OVNIS et à donner des conférences sur les ovnis. C'est le même problème que celui que j'ai eu avec le livre d'Annie Jacobsen sur AREA 51. Les affirmations de connaissances spéciales sur les OVNIS n'ont pas été (encore) étayées par des preuves. Annie Jacobsen a eu accès à d'anciens employés de la zone 51 qui auparavant n'auraient jamais été autorisés à rendre public; cette partie de son livre est un travail fascinant sur l'histoire militaire américaine pendant la guerre froide. Si elle n'avait pas inclus l'une des explications les plus infâmes et les moins soutenues de Roswell, j'aurais donné un éloge à son livre. C'est le même problème que pour SEKRET MACHINES. Je suis sûr que M. DeLonge dirait qu'il a reçu une mission de ses «amis haut placés» qui prétendument vouloir finalement révéler la vérité que nous ne sommes pas seuls et que les superpuissances le savent depuis longtemps, certainement Depuis 1947. Sa méthode est de nous dire qu'il a le vrai scoop sur la vérité sur les ovnis sur Terre, mais il doit progressivement acclimater la population à cette idée. J'ai donné des présentations publiques sur les ovnis pendant environ 25 ans; le public est déjà assez bien informé en général et a accordé que les conférences aux gens qui iraient à une conférence sur les OVNIS sont probablement déjà parmi les "convertis", la plupart des gens surtout après les Baby-Boomers croient que le gouvernement ment sur la réalité ovni tout comme le gouvernement ment à propos de tout le reste. J'avoue que je suis un peu blasé; J'ai gaspillé 18 $ le 5 mai dernier pour l'événement Roswell Slides sur la vidéo en streaming. Cela allait être la "vraie" preuve par la preuve photographique que les étrangers ont été ici. Je suis aussi un ex-flic. C'était une fraude financière perpétrée sur la communauté OVNI. Nous avons été trop souvent sur cette route dans la communauté OVNI. Je n'ai rien trouvé dans SEKRET MACHINES que je n'ai pas pu trouver dans ma propre bibliothèque ou sur Internet. Si True Disclosure dans la communauté UFO peut être comparé à un tournoi de poker, je pense que Tom DeLonge doit nous montrer qu'il a vraiment un As ou deux dans le trou. En ce moment, ça ressemble à une quinte flush. Mais je lirai probablement le prochain livre de la série, mais juste pour le plaisir."

Finissons-on car on a assez ri !  Maintenant, ça suffit !

Bien sûr, il reste toujours la possibilité que, contre toute attente, nous ayons tort et que TTSA accouche finalement d'une montagne là où elle a beaucoup de mal à engendrer une souris.  Notre vision des choses est pourtant basée sur des éléments évidents, flagrants, qui sautent aux yeux : le gouvernement américain n'a aucun intérêt dans la divulgation : si celle-ci était brutale, on risquerait l'effondrement des religions et des lobbies, par là l'effondrement des industries et le chaos généralisé.  Ce même gouvernement ne va pas non plus spontanément et stupidement révéler des secrets militaires sensibles qui risqueraient de lui faire perdre ses armes secrètes, ses ressources, bref : ses avantages.  Nous doutons qu'il ait le courage d'admettre avoir menti à tout le monde pendant 70 ans.  Par contre, face aux pressions qui visent à obtenir cette divulgation, il a tout intérêt à temporiser, gagner du temps (because time is money !) à postposer et, en tous cas, certainement pas à procéder ni favoriser une divulgation brutale, fracassante, en bloc.  S'il a la possibilité de faire fonctionner l'économie de son pays en vendant des miroirs aux alouettes à une population naïve et avide d'intrigues de science-fiction, de les abreuver de films riches en effets spéciaux, en ketchup (pour les hot-dogs) et en glamour vintage à la sauce punk-rock, voire de déclarations sans preuves, il le fera (il aura toujours la possibilité de se rétracter) Les auteurs de TTSA ne disposent pas réellement de connaissances particulières sur la problématique OVNI, du moins rien qui soit réellement intéressant car on peut remarquer l'affirmation de Hal Puthoff qui évoque la grande probabilité de l'existence d'une intelligence extraterrestre.  Certes, c'est déjà bien de le reconnaître, mais il ne parlerait pas ainsi s'il était convaincu de l'authenticité de Roswell.  Il serait alors au courant pour les corps (pas ceux des vétérans du Vietnam, ceux des pilotes des OVNI !)  TTSA avance seulement qu'ils ont besoin de fonds pour mettre en oeuvre les moyens qui leur permettront peut-être un jour de réaliser des études et des recherches qui, espérons-le, parviendront éventuellement à avancer dans la quête du savoir.  A condition qu'ils ne se contentent pas de dépenser la totalité de l'argent récolté (mais nous supposons qu'ils auront des réductions sur les hot-dogs, lot de consolation !)

Dans son oeuvre, le gouvernement américain aurait trouvé là une belle parade aux tentatives incessantes des ufologues afin de connaître enfin la vérité.  En pilotant correctement Tom DeLonge, il arriverait non seulement à gagner beaucoup d'argent tout en anesthésiant l'opposition, en discréditant l'ufologie, en lui coupant les jambes et, en tous cas, en reportant tout cela aux calendes grecques.

Hé ben ça, nous, on ne veut pas !