Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le poltergeist d'Arc-Wattripont - l'interview

AW-livre-JMG-ETP

Ce 26/10/15, M. Vanbockestal, auteur du livre : "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation" nous a accordé une interview.

M. Vanbockestal, avec la sortie de votre livre : "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation", vous êtes un homme heureux ?

Je crois que tous les auteurs sont heureux lorsque l'un de leurs livres est publié car c'est l'aboutissement de beaucoup de travail.  On n'imagine pas toujours la quantité d'efforts que la rédaction d'un livre représente.  Ici, avec "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation", je suis non seulement heureux de cet accomplissement mais aussi d'avoir trouvé un éditeur qui ait le courage de publier sur une affaire aussi sulfureuse.  Mais outre ces considérations, je suis surtout heureux d'avoir pu mener ma mission a bien, celle qui consistait à détromper toutes les victimes d'une vaste campagne de désinformation, à dégager une bonne partie de la francophonie de la voie de garage dans laquelle un bien sinistre travail l'avait fourvoyée.

Est-ce que vous n'exagérez pas un peu en évoquant "toute la francophonie" ?

Un potentiel concernant toute la francophonie pouvait être concerné.  Mais il faut évidemment rester conscient de ce que tout le monde ne s'intéresse pas forcément aux phénomènes paranormaux.  Cependant, même en dehors de ce seul aspect des choses, la présentation des procédés et des moyens utilisés se devait d'être proposée au grand public afin qu'il se rende compte à quel point on lui ment parfois, sciemment et sans aucun scrupule.  Comment on le trompe.  Mais cela va plus loin car les menteurs ne se contentent pas de mentir, ils s'emploient aussi à traiter les gens honnêtes de menteurs !  Ce qui est un comble ! Ce type de manoeuvre se devait d'être dénoncé et le seul fait de savoir que cela existe devait être connu de tous.

Vous avez prétendu que l'affaire d'Arc-Wattripont avait été lacunaire sur le Web, mais ce n'est plus vrai...

Si on excepte le grand retentissement de l'affaire en 1993, ce qui a été présent sur le Web à son propos jusqu'en 2011 n'a effectivement représenté que bien peu de choses.  C'est d'ailleurs un peu forcé puisque le Net ne s'est développé que quelques années plus tard.  Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que rien, ou presque rien ne transpirait de l'affaire.  Les officiels étaient tenus au secret, le Parquet du procureur du Roi restait muet comme une carpe.  Il n'y avait plus vraiment d'enquêtes à son sujet.  A très peu de choses près, j'ose donc prétendre que c'est bien le CERPI que je préside qui a remis cette affaire au premier plan, comme elle le méritait.  Désormais, avec mon livre : "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation" le public dispose de tout ce qu'il doit savoir à son sujet.  Et, finalement, vous remarquerez que ce n'est toujours pas présent sur le Net !

Néanmoins, les lecteurs du CERPI ont pu lire toute l'affaire dans nos pages !

Oh que non !  Avant que ces pages soient transférées dans la zone privée et puis dépubliées, elles ne faisaient qu'apporter des détails sur le début de l'affaire et rectifier certains mensonges qui nous avaient porté préjudice.  Mais elles ne donnaient strictement rien sur le dénouement de l'affaire, ni certains témoignages importants, elles ne faisaient pas non plus toute la clarté sur la problématique de la cassette vidéo prise par les gendarmes, elles ne mettaient pas non plus en musique un volet important de notre analyse et faisaient forcément abstraction de nombreux points que nous gardions en réserve pour l'édition du livre.  C'était évidemment calculé !

Mais est-ce que cette affaire était réellement destinée au grand public ?

Ca, c'est un autre aspect râlant de la question : en principe, dès le départ, l'affaire ne devait pas être médiatisée.  Du moins dans l'optique des autorités et notamment de la gendarmerie de l'époque.  De ce côté là, heureusement pour nous, cela a été un grand fiasco.  Il y a déjà un enseignement à tirer de cet état de choses : c'est que certaines affaires ne viennent tout simplement pas à la connaissance du public et donc pas davantage à celle des parapsychologues.  Quand on sait que d'autres ne sont pas déclarées ni enregistrées, parce qu'elles sont traitées "en famille" ou avec l'aide de particuliers ou tout simplement parce que leur durée est très limitée et donc que le calme revient dans les chaumières, on comprend que cela fausse les statistiques et que cela confère au phénomène un caractère exagérément rare.

Vous voulez dire que des phénomènes tels que ceux rencontrés à Arc-Wattripont sont monnaie courante ?

Non.  L'affaire d'Arc-Wattripont est une affaire réellement exceptionnelle par son ampleur, par la virulence de ses phénomènes, par le fait que des officiels ont pu en être les témoins pendant un laps de temps incroyablement long, par son côté obscur et spectaculaire.  Ce que je veux dire c'est que le principe de base est bien plus répandu qu'on le croit.  Il est par contre plutôt rare qu'il prenne de telles proportions.

Aujourd'hui, est-ce que vous avez la certitude de lui avoir trouvé la solution, à cette énigme ?

Ce qui est absolument certain, c'est que nous avons très considérablement débroussaillé le terrain, on a remis l'affaire sur ses rails et supprimé nombre de fausses pistes, idées reçues et erreurs.  Pour ce qui est de la solution proprement dite il faut savoir qu'il existe plusieurs hypothèses mais encore aucune certitude, parce que certains éléments scientifiques manquent toujours.  Mais je crois sincèrement que ce que nous avons mis en évidence est ce qui correspond le mieux non seulement à la situation de terrain mais aussi à l'ensemble des avancées qui ont été formulées à ce propos.  C'est d'ailleurs l'un des points forts de cette enquête.
Mais je crois pouvoir vous faire une petite confidence en vous disant que si, par malheur, je n'étais pas sur la bonne voie, alors cela voudrait dire que les phénomènes seraient d'origine encore bien plus mystérieuse ! 

Qu'est-ce que vous sous-entendez par là ?

Je ne peux pas trop m'aventurer sur ce terrain.  Il faut seulement savoir qu'il existe une autre piste mais que celle-ci est par trop invraisemblable et que c'est probablement heureux.  C'est sans doute mieux comme ça !

On sent revenir l'aspect maudit de l'affaire d'Arc-Wattripont, non ?

Elle s'est en tous cas souvent présentée comme "maudite" pour les enquêteurs !  Malgré nos esprits cartésiens, plus d'une fois nous avons pensé avoir ouvert une porte donnant sur l'enfer.  En rouvrant ce dossier, nous avons parfois eu l'impression d'avoir réveillé des forces très malveillantes.  C'est resté au sens figuré, bien sûr.  Mais l'illusion était parfois très forte !

Vous avez bien une anecdote à ce sujet, non ?

Quelque chose que nous aurions vécu et qui illustrerait l'idée d'une malédiction ?  Oh oui... il y a par exemple eu cette rampe de spots qui s'est soudainement mise à flamber alors que nous tournions un reportage dans un hôtel du Tournaisis.  L'un des journalistes nous a assuré que ce genre de choses n'arrivait qu'une fois tous les douze ans !  Il fallait que cela nous arrive alors que nous étions dans un contexte déjà très tendu.  Cela avait quelque chose d'angoissant.  Pour obtenir des renseignements, j'ai parfois dû me rendre dans des endroits ou bien des intrépides réfléchiraient à deux fois avant de mettre les pieds.  Les circonstances de la disparition de M. Jean-Marie Tesmoing ressemblent quant à elles très clairement à une malédiction !  Quand les appels téléphoniques anonymes deviennent très répétitifs cela plombe aussi l'ambiance d'une étrange façon... Mais ce n'est ici qu'un tout petit échantillon, croyez-moi !

Est-ce qu'il y aura un "après" Arc-Wattripont ?  C'est-à-dire un autre livre, des autres travaux ?

Je n'ai évidemment pas l'intention de m'arrêter là.  Il n'y a pas d'autre livre en préparation pour l'instant : "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation" a été un très gros travail, il a réclamé beaucoup d'efforts (et de la part de toute une équipe !), c'est une enquête qui a été longue et très difficile, exigeante et stressante.  Je vais donc essayer de goûter à un peu de calme après la tempête.  Mais le sujet ne s'arrête pas avec ce livre, ni son étude.  L'aventure continue !  Nous avons donc déjà d'autres devoirs d'enquête, en rapport avec le même type de phénomènes.  Or donc, on continue de creuser, forts de notre savoir.

Est-ce que le regard des gens a changé ?  Je veux dire celui de Monsieur Tout-le-monde, que vous croisez dans la rue ?

Euh... si je comprends bien le fond de votre question... oui, il a changé.  Quand quelqu'un me reconnaît, il me signale qu'il m'a vu à la télévision.  Sur TF1 ou bien sur la N23.  C'est très rafraîchissant !  Pour le reste, je vous avoue que ce n'est encore guère le cas.  Mais je ne suis pas Stephen King ou Dan Brown non plus !

Merci, M. Vanbockestal !  Beaucoup de succès, en tous cas !

Merci.  Cela a été un plaisir.