Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Réunions spirites à Lyon

kardecIl existe près de Lyon, comme pour beaucoup de grandes villes françaises, un centre d'études spirites. Ce centre, qui réunit médiums et passionnés, offre, bien évidement, des activités payantes réservées aux adhérents (étude du spiritisme, développement médiumnique). Il accueille aussi gratuitement, ce qui est plus rare, des personnes en recherche de spiritualité, ou simplement des curieux, pour des réunions spirites au cours desquelles des médiums cherchent à entrer en contact avec les âmes de personnes défuntes. Je me suis glissée à l'une de ces réunions et voici ce que j'ai observé.

Samedi 05 novembre 2005. Il est environ quatorze heures trente lorsque j'arrive devant le centre spirite lyonnais. Je suis en avance d'un quart d'heure. L'établissement est encore fermé mais déjà une dizaine de personnes patientent à l'extérieur... Des habitués visiblement. Une jeune femme ouvre la porte, nous suivons une petite allée et entrons dans la vaste salle de réunion. Une grande image du Christ est suspendue au mur. Il y a aussi des dessins (sans doute d'interprétation médiumnique) et trois portraits, dont ceux d'Allan Kardec (célèbre spirite lyonnais) et Léon Denis. Au dessus de la table réservée aux médiums, une citation est inscrite en lettres capitales bleues: « Naître, mourir et renaître sans cesse, telle est la loi».

Je m'assieds sur l'une des chaises réservées aux « spectateurs ». Les gens arrivent progressivement. Environ quatre-vingt places sont mises à disposition du public. Au total, une cinquantaine de personnes assisteront à la séance ce jour-là.

Quinze heures. Quatorze médiums sont rassemblés autour de la table (seulement quatre hommes pour dix femmes, ce qui confirme la tendance observée parmi les spectateurs). Le président annonce un temps de recueillement de quinze minutes. La salle se fait silencieuse. Les médiums sont visiblement en prière. À quinze heures quinze, le président reprend la parole et annonce le déroulement de la réunion. Deux lectures sont faites. La première est extraite de «L'évangile selon le spiritisme» d'Allan. Kardec, la seconde est une prière écrite par Léon Denis. Le président donne ensuite la parole aux spirites. Nul ne doit interrompre la séance.
Le premier médium interrogé entre en contact avec un esprit solitaire, qui se trouve parmi nous par simple curiosité. Il s'ennuie avec les morts et cherche du réconfort auprès des vivants. Un autre médium, désigné par le président, lui explique qu'il doit s'ouvrir aux autres et chercher la présence et l'amour des esprits défunts plutôt que des vivants.

Le second cas est plus spectaculaire. Une médium entre en contact avec l'esprit d'un homme décédé au cours d'une randonnée en montagne (ce qui n'est pas sans rappeler l'accident qui a causé la mort de trois retraités, lyonnais justement, le 18 septembre dernier dans l'Atlas marocain). Il a froid et ne comprend pas sa solitude. En effet, il était parti en excursion avec des amis. Ils devraient donc être morts aux aussi. Un autre médium intervient alors. Les conseils sont les mêmes que dans le premier cas. L'esprit doit se détacher de ses sensations de vivant et rechercher le contacts des morts. La prière et l'amour lui permettront de trouver le chemin de la lumière. Riche de ces enseignements, l'esprit implore. En peu de temps, il perçoit un appel de sa mère disparue quelques années plus tôt. Visiblement ému, il décide de nous quitter pour suivre cette voie si chère.

Troisième cas: Un jeune homme, mort suite à un excès de vitesse (rappelons que les accidents de la route sont la deuxième cause de décès des 18 - 25 ans en France) ne veut pas quitter la terre car il refuse de laisser ses parents. Il les sait malheureux et tient à leur demander pardon: son imprudence est seule responsable du drame. Même réponse du médium interrogé. L'esprit de ce jeune homme doit absolument nous quitter et chercher l'amour de ses proches auprès des membres de sa famille disparus avant lui.

Quatrième cas: Un esprit en colère cherche à prendre la parole. Le médium désigné pour lui répondre refuse le dialogue. Trop de haine rend la discussion impossible.
Les autres spirites interrogés ne parviennent pas à établir de communication, mais ils ressentent tout de même de la chaleur et de l'amour. Certains perçoivent des pentes enneigées (l'esprit du disparu en montagne était trop fort)
La séance touche à sa fin. Le président fait un tour de table car certains médiums ont noté des messages de l'au-delà. Tous évoquent la paix, le pardon et l'amour. Ils se veulent réconfortants pour les vivants. Les noms des esprits ne sont jamais cités mais les médiums distribuent tout de même les messages dans l'assistance. En effet, leur « guide spirituel » (sorte d'ange) leur en précise le destinataire. Deux médiums ont fait des dessins. Il s'agit de paysages de campagne et de bords de mer.

Bref, rien dans cette réunion de vraiment inexplicable. La gratuité de la séance souligne le caractère associatif du centre (malgré un peu de publicité pour des livres en vente dans la salle et pour des cours payants d'initiation médiumnique). Les médiums précisent qu'ils ne choisissent pas l'esprit avec lequel ils établissent une communication et qu'ils ne peuvent pas entrer en contact avec un défunt sur simple demande des proches... Ce qui semble en contradiction avec d'éventuelles arnaques.

Nous devons cet article à Madame Sylviane Putinier, correspondante du CERPI, que nous remercions vivement.