Get Adobe Flash player
             

Nos hommages vont à...

AW-livre-JMG-ETPNos hommages vont à des personnes ou des organismes disparus qui ont, de près ou de loin, marqué le CERPI. 

Chacun comprendra, je suppose, que j'accorde ici une place particulière à mon père en raison de l'influence naturelle qu'il a exercée mais aussi en raison du fait que son décès inopiné ne lui a jamais permis d'assister à l'essor du groupement. 

Il ne lui a donc jamais été possible de tenir dans ses mains le livre de son fils: "Les Phénomènes Inexpliqués en Belgique", ni "Le poltergeist d'Arc-Wattripont - vérité, scandale et désinformation" qui est pourtant le couronnement de sa carrière d'enquêteur de l'inexpliqué, ni d'apprendre que son fiston avait sollicité des forces jusqu'en Sibérie ou aux Etats-Unis aux fins d'observer d'éventuels OVNI.  Il n'a pas pu prendre connaissance des démystifications auxquelles le CERPI et moi-même nous sommes livrés (Maison de Hem, Maison qui saigne, etc.) Je lui rends aussi hommage dans mon premier livre.

Je n'ai pu passer sous silence d'autres personnes qui sont restées dans mon coeur, pour des raisons diverses, exposées dans les articles ci-contre.

L'une de celles-ci, décédée le 19 mars 2012, est Monsieur Jean-Marie Tesmoing(t). 

L'intervention de ce dernier, notamment dans le cadre de l'affaire d'Arc-Wattripont, a été prédominante à plus d'un titre et Monsieur Tesmoing m'a d'ailleurs gratifié d'un avant-propos de haut vol que les amateurs de lettres apprécieront tout autant que les passionnés du paranormal.

couvCERPI090811okIMAK

Arc-Wattripont, c'était un cas fameux et je revois encore notre homme, licencié en philosophie et lettres, journaliste et chroniqueur judiciaire, critique d'art et de cinéma, etc. (car la liste serait longue) s'approcher de moi alors que je donnais une conférence lors des Journées de l'Extraordinaire à Bruxelles.  En quelques mots, il a su donner tout son relief et toute son étrangeté à un cas qui, jusque là, n'avait pas pu être analysé comme il se devait.

Je n'aurais jamais pensé que ce bref entretien allait considérablement impacter le CERPI, le pousser à réaliser la plus importante enquête réalisée jusqu'ici, mais aussi susciter de très vives réactions parmi lesquelles certaines ont bien failli aboutir à la destruction pure et simple d'un organisme vieux de plus de 30 ans !

Nous avons fait tout ce qu'il fallait, jusqu'au bout.  Contre vents et marées (et ce fut une véritable tempête !) Nous lui devions bien cela !

Toutefois, que nul ne se trompe : notre but résidait bien et réside d'ailleurs toujours dans la recherche de la vérité, quelle qu'elle soit.  Il n'était donc pas question de faire la moindre concession pour les beaux yeux de qui que ce soit et si notre enquête avait dû nous mener à d'autres conclusions, c'est bien celles-ci qui auraient été présentées.

Il se fait simplement qu'il avait raison sur bien des points...

C'est lors de la même réunion à Bruxelles qu'il m'a été donné de faire plus ample connaissance avec un autre sacré personnage que j'avais déjà rencontré auparavant à Tournai : Jean-Luc Vertongen, l'ancien responsable du réseau d'enquêtes de la SOBEPS.  Désormais, cela fait deux disparus au lieu d'un.  Jean-Luc nous a en effet quittés ce samedi 12/12/15.

Au fur et à mesure que les années passent, on finit par connaître plus de morts que de vivants... Cassius Clay en fait partie.